Skip to main content
Partager:

Avertisseur vocal 120 V CA de fumée et de monoxyde de carbone, avec piles de secours AA à chargement frontal.
900-0119

Ajouter au panier add_circleAdd to cart

Une seule unité assure une double protection, contre le feu et le CO.

  • Avertisseur de fumée et de monoxyde de carbone combinés – Possibilité de remplacer deux unités par une seule. Réduction du temps d’installation et protection contre le feu et le monoxyde de carbone.
  • Système de détection intelligent – Combine les capacités du détecteur de fumée par ionisation et du détecteur de monoxyde de carbone électrochimique. Lorsque l’un ou l’autre des détecteurs perçoit un danger potentiel, l’avertisseur ajustera sa sensibilité à la fumée pour mieux distinguer les vrais dangers des fausses alarmes.
  • Messages vocaux – L’avertisseur annonce le type de danger détecté (en anglais et en français). Il annonce « FEU » lorsqu’il détecte un danger dû à la fumée ou au feu et « AVERTISSEMENT : MONOXYDE DE CARBONE » lorsqu’il détecte un danger dû au CO. Il annonce également « PILES FAIBLES » lorsque les piles doivent être remplacées. 
  • Interconnectable 120 V – Interconnexion possible avec un maximum de 24 autres dispositifs (18 pouvant être réinitialisés), dont des avertisseurs de fumée (maximum de 12), de CO et de chaleur.
  • Piles de secours AA à chargement frontal – Remplacement des piles sans avoir à retirer l’unité du plafond, afin d’assurer une protection continue en cas de panne de courant.
  • Inviolabilité –  L’unité se verrouille sur le support de fixation, pour une protection contre le vol et les interventions non autorisées.
  • Avis de fin de vie – Dix (10) ans après la première mise sous tension de l'unité, ce signal émet deux bips à toutes les 30 secondes, pour indiquer qu'il est temps de remplacer l'avertisseur.
  • Mémoire d’alarme : Une DEL verte clignote toute les secondes pendant l’alarme. Quand la condition qui a provoqué l’alarme disparait, la DEL verte de l’avertisseur duquel origine l’alarme clignote toutes les 16 secondes jusqu’à ce qu’on appuie sur le bouton Test/Réarmement pour réinitialiser l’avertisseur.
  • Conception avec bouton multifonctions assurant les commandes suivantes :
    • Test – Effectue une vérification des circuits électroniques de l’avertisseur et déclenche le message vocal. 
    • Commande HushMD – Arrête temporairement les fausses alarmes pendant 9 minutes environ (l’unité annoncera « MODE HUSH ACTIVÉ » ou « MODE HUSH ANNULÉ »).
    • Réarmement – Réinitialise l’avertisseur de monoxyde de carbone.
    • Mémoire de concentration de pointe – Si l’avertisseur détecte une concentration de CO égale ou supérieure à 100 ppm depuis le dernier réarmement, un message vocal annoncera « ATTENTION : DU MONOXYDE DE CARBONE A ÉTÉ DÉTECTÉ ».
Source d’énergie
Câblé avec pile de secours
Détecteur
Ionisation, électrochimique

Le modèle KN-COSM-IBACA de Kidde utilise une technologie d’avant-garde qui permet d’intervenir rapidement en cas de feu, notamment en cas de feu couvant et de feu à flamme vive, d’offrir une protection contre le monoxyde de carbone et de réduire considérablement les probabilités de fausses alarmes. La technologie de détection intelligente combine les capacités du détecteur de fumée par ionisation, mieux en mesure de détecter des particules plus petites et moins visibles comme celles produites par les feux à flamme vive, et du détecteur de monoxyde de carbone électrochimique utilisé pour détecter le CO. Puisque le monoxyde de carbone est présent dans tous les feux, la possibilité de voir deux chambres de détection travailler ensemble dans un seul avertisseur constitue une percée dans le secteur de la sécurité incendie. Si l’un ou l’autre des détecteurs perçoit un danger potentiel, il communique avec l’autre. Selon les résultats obtenus, l’avertisseur ajuste sa sensibilité à la fumée pour mieux distinguer un réel danger d’une fausse alarme. Cette communication constante améliore les résultats globaux de l’avertisseur pour tout type de feu et réduit considérablement les probabilités de fausses alarmes.

Les autorités compétentes recommandent à la fois l’installation d’un avertisseur de fumée à ionisation et d’un avertisseur de fumée photoélectrique pour assurer de manière optimale la détection des divers types de feux susceptibles de se produire dans une maison. Un avertisseur à détection par ionisation détecte les particules invisibles émises par le feu (associées à un feu à flamme vive) plus rapidement qu’un avertisseur photoélectrique. Un avertisseur à détection photoélectrique détecte les particules visibles émises par le feu (associées à un feu couvant) plus rapidement qu’un avertisseur à ionisation.

Caractéristiques techniques

Source d’énergie : 120 V CA, 60 Hz, 45 mA maxi par avertisseur; 2 piles de secours AA
Capteurs : Fumée : ionisation; CO : électrochimique
Alarme sonore : 85 dB à 3 m (10 pi)
Plage de température : 4,4 ̊C (40°F) à 37,8°C (100°F)
Plage d’humidité : 10 %-95 % d’humidité relative, sans condensation
Dimensions : 12,3 cm de diamètre x 3,2 cm de profondeur
Poids : 0,2 kg
Câblage : Prise rapide avec queue de cochon de 5,2 cm (6 po)
Interconnexion : Jusqu’à 24 dispositifs Kidde (dont 18 déclencheurs)
Garantie : Limitée de 10 ans

Le modèle KN-COSM-IBACA de Kidde utilise une technologie d’avant-garde qui permet d’intervenir rapidement en cas de feu, notamment en cas de feu couvant et de feu à flamme vive, d’offrir une protection contre le monoxyde de carbone et de réduire considérablement les probabilités de fausses alarmes. La technologie de détection intelligente combine les capacités du détecteur de fumée par ionisation, mieux en mesure de détecter des particules plus petites et moins visibles comme celles produites par les feux à flamme vive, et du détecteur de monoxyde de carbone électrochimique utilisé pour détecter le CO. Puisque le monoxyde de carbone est présent dans tous les feux, la possibilité de voir deux chambres de détection travailler ensemble dans un seul avertisseur constitue une percée dans le secteur de la sécurité incendie. Si l’un ou l’autre des détecteurs perçoit un danger potentiel, il communique avec l’autre. Selon les résultats obtenus, l’avertisseur ajuste sa sensibilité à la fumée pour mieux distinguer un réel danger d’une fausse alarme. Cette communication constante améliore les résultats globaux de l’avertisseur pour tout type de feu et réduit considérablement les probabilités de fausses alarmes.

Les autorités compétentes recommandent à la fois l’installation d’un avertisseur de fumée à ionisation et d’un avertisseur de fumée photoélectrique pour assurer de manière optimale la détection des divers types de feux susceptibles de se produire dans une maison. Un avertisseur à détection par ionisation détecte les particules invisibles émises par le feu (associées à un feu à flamme vive) plus rapidement qu’un avertisseur photoélectrique. Un avertisseur à détection photoélectrique détecte les particules visibles émises par le feu (associées à un feu couvant) plus rapidement qu’un avertisseur à ionisation.

Caractéristiques techniques

Source d’énergie : 120 V CA, 60 Hz, 45 mA maxi par avertisseur; 2 piles de secours AA
Capteurs : Fumée : ionisation; CO : électrochimique
Alarme sonore : 85 dB à 3 m (10 pi)
Plage de température : 4,4 ̊C (40°F) à 37,8°C (100°F)
Plage d’humidité : 10 %-95 % d’humidité relative, sans condensation
Dimensions : 12,3 cm de diamètre x 3,2 cm de profondeur
Poids : 0,2 kg
Câblage : Prise rapide avec queue de cochon de 5,2 cm (6 po)
Interconnexion : Jusqu’à 24 dispositifs Kidde (dont 18 déclencheurs)
Garantie : Limitée de 10 ans